Mot du nouveau président

L’année 2017 a permis de constater que rien n’était acquis dans les communications. L’arrivée du DMR s’est ajoutée au D-Star, Fusion et combien d’autres avec lesquels nous ne sommes pas toujours familiers. Internet, par ses usages Astérix, Echolink et d’autres, a remis en cause l’essence même de ce qu’est un radio amateur, l’utilisation brute des ondes radio.

Certains y voient une nouvelle façon de communiquer alors que d’autres tiennent à deux mains leur clé morse en espérant qu’elle ne s’envole pas ou qu’elle parte en fumée. Elle restera, n’ayez crainte, car elle est la base de la radio amateur, principalement en cas de situations d’urgences. Nous en avons eu des exemples de l’importance des radios amateurs lors de catastrophes météorologiques ou de tremblement de terre majeur.

Les récents changements à l’A.R.E.S. nous forcent à revoir le fonctionnement interne, revenir à la base et recadrer chaque membre du conseil d’administration en fonction de SA définition de tâches comme décrite au chapitre 5 de la charte de l’A.R.E.S.

Les initiatives personnelles, les idées, suggestions et collaborations diverses démontrent que le nom de notre association est bien choisi : Association Radio Expérimentale du Sud de Québec. L’ensemble de ces réalisations doit se faire dans un esprit d’équipe où chacun a sa place dans le respect individuel et les décisions du conseil d’administration qui sont exécutoires et non optionnelles.

Comme je le dis souvent, chaque bénévole fait partie d’une équipe et non l’inverse. Les récents départs de la présidente, du directeur numérique et du directeur des activités l’ont bien démontré.

Pouvons-nous changer le passé? Assurément non. Servons-nous de cette expérience pour mieux définir ce que sera l’année 2018, car il faut prévoir la relève aujourd’hui pour la continuité de demain.

Alain Couillard (VE2JAC)
Président A.R.E.S.